Les Affectations

Les affections neurologiques

Les suites d’Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC), d’origine ischémique (athérome, embol, cardiopathie emboligène, lacune, artérite), ou hémorragique (hématome spontané, rupture d’anévrisme, coagulopathie, etc) : l’objectif de la prise en charge est d’accompagner le patient à recouvrir une autonomie afin d’autoriser un retour à domicile et favoriser la reprise d’une activité professionnelle.

Les patients atteints de maladies neurologiques chroniques évolutives telles que la, La sclérose latérale amyotrophique Sclérose en Plaques (SEP), la myasthénie, les maladies neuromusculaires etc… :
On identifie deux types d’hospitalisation
o Une hospitalisation suite à une poussée invalidante : l’objectif est d’accompagner la récupération neurologique et d’organiser le retour à domicile, en tenant compte de la perte d’autonomie et en permettant au patient et à son entourage de s’adapter à une situation fonctionnelle nouvelle en cas de non récupération
o Un séjour d’évaluation et de réadaptation : qu’il s’agisse de faire des essais d’appareillage ou d’aides techniques, ou encore d’améliorer des capacités fonctionnelles restantes, ou enfin de soulager l’entourage du patient dans les situations de grande dépendance.
Les patients atteints de démences et troubles cognitifs :
La maladie d’Alzheimer,la demence a corps de LEWY les traumatismes crâniens, etc…

Les affections osteo-articulaires

Les patients souffrants de pathologies Traumatologiques : suite de traumatismes ostéo-articulaires, polytraumatismes, fractures du rachis …
Les patients souffrants de pathologies orthopédiques : arthroplastie, suite de chirurgie prothétique, pathologies musculo-ligamentaires opérées, suite de chirurgie rachidienne, amputation de membres, appareillage …
Les patients souffrants de pathologies rhumatologiques : rhumatismes inflammatoires chroniques, rachialgies organiques invalidantes, hernies discales et du rachis opérées, …

La Réadaptation Fonctionnelle a pour objet la prévention et le traitement du handicap. Les activités de rééducation et de réadaptation doivent permettre que l’accident laisse le moins de séquelles possibles ou que la maladie soit ralentie dans sa progression.

Les affections métaboliques

Les patients souffrants de pathologies nécessitant une réadaptation nutritionnelle telles que :
o Le diabète de type 1 et de type 2 mal équilibré ;
o L’obésité sévère.
o Les comorbidités associées ou séquelles de la surcharge pondérale ;
o Les troubles du comportement alimentaire associés à l’obésité nécessitant une rééducation.
o Le syndrome métabolique.
o Les troubles psychosomatiques à composante digestive ;
o Les pathologies endocriniennes avec complication métabolique.
L’hospitalisation complète en réadaptation Nutritionnelle est particulièrement indiquée dans les situations de morbidité ou de comorbidité, de sévérité des symptômes, de la nécessité d’une rupture avec l’environnement habituel, de la nécessité d’une surveillance par des professionnels

Les affections cardio-vasculaires

Patients pris en charge suite à une chirurgie cardiaque, porteurs d’une maladie coronaire, victimes d’un infarctus du myocarde, atteints d’insuffisance cardiaque chronique, d’endocardite infectieuse, d’artériopathie des membres inférieurs, ou d’hypertension artérielle.

L’objectif de l’hospitalisation en Réadaptation Cardio-Vasculaire consiste à :
o améliorer les performances physiques et le bien-être psychologique des patients ;
o lutter contre les facteurs de risque cardiovasculaire
o Développer une éducation à la santé ;
o Permettre une réinsertion professionnelle précoce et une reprise rapide de la confiance en soi

Les affections pulmonaires

Prise en en charge des patients atteints de pathologies respiratoires telles que : Bronchopneumopathie obstructive chronique (BPCO), asthme, dilatation des bronches, pré et post-chirurgie thoracique, pathologies restrictives, maladies respiratoires liées à l’obésité, cancer du poumon, tuberculose pulmonaire.

L’objectif de la Réhabilitation Respiratoire est d’améliorer l’adaptation à l’effort des patients et de réduire leur dyspnée.