Un auxiliaire de vie, ou aide en soins accompagnant (e) est un professionnel (le) qui intervient au domicile de personnes dépendantes afin de les aider à accomplir les tâches de la vie quotidienne comme se nourrir, se laver, sortir faire des commissions ou encore aller à des rendez-vous.
Cependant, l’auxiliaire de vie (ou auxiliaire de vie sociale) ne réalise pas d’actes médicaux, ce qui le distingue d’autres professionnels comme les infirmiers. De même, il ne se contente pas d’exécuter les tâches à la place des personnes prises en charge comme peut le faire les assistante ou aide ménagère, mais il l’aide à les effectuer, il ou elle n’est pas un boy boys ou bonne, mais une assistante de vie, une aide.
L’auxiliaire de vie doit également faire preuve de patience, de respect, de discrétion et de bienveillance. Mais aussi d’observation et de vigilance, afin d’alerter l’équipe médicale en cas d’altération de l’état de santé de la personne aidée.
Il/Elle doit connaître et maîtriser les règles de sécurité, de mobilité et de transport, mais aussi d’hygiène, de déontologie et d’éthique

Les auxiliaires de vie s’occupent notamment de personnes fragilisées ou sensibles comme les : Personnes âgées, et/ou démente ; Personnes dépendantes (maladie, convalescence ou enfants) ; Personnes handicapées ou en situation de handicap momentanée ou périne ; Personnes psychotiques et souffrant d’addictions ; Personnes sans-abri et les réfugiés.
Au cours de cette formation, au regard des modules bien concoctés à la circonstance, au modèle européen et adapté à notre environnement : sociologie, psychologie, anatomie & physiologie, gérontologie, pédiatrie, activité physique et santé, hygiène et soins primaires, qui seront abordé, vous serez capable, lotie et diplômé comme auxiliaire de vie.
Vous ferez alors montre de qualités humaines, relationnelles et d’une grande résistance psychologique et physique. Il/Elle possédera après la formation un grand sens de communication, de rigueur, et fera preuve de patience et d’un self contrôle de ses émotions. Il/elle sera également à l’écoute de la personne aidée et des aidants, possédera un sens du contact et de l’empathie afin d’établir un lien de confiance avec la personne aidée et son entourage.
Les opportunités d’exercices et débouchés sont multiples, et peuvent se trouver auprès des : Particuliers nécessitant un accompagnement précis, ponctuelle ou continuel ; Collectivité territoriale ; Entreprise /établissement (publics ou privés) ; Etablissement médical (hôpital, clinique etc.) ; Foyer / centre d’hébergement ; Particulier employeur ; Résidence de personnes âgées ;organisation non gouvernementale ; Société de service d’aide à domicile ; les associations humanitaires ; Instituts Médicoéducatifs ; mouvement international de la croix rouge et la croix sans rouge.